lundi 28 avril 2014

Le gouvernement pro-européen prêt à interdire un parti de 120.000 militants


Le gouvernement pro-européen prêt à interdire un parti de 120.000 militants

Appel à la solidarité du Parti communiste d’Ukraine
lundi 21 avril 2014
par  communistes
popularité : 47%

Chers camarades !
Le gouvernement ukrainien actuel mène une politique qui crée des conditions rendant impossible l’existence du Parti communiste d’Ukraine, poussant à l’interdiction de son activité.
Nous vous informons que les services secrets ukrainiens collectent activement du matériel sur l’activité du Parti communiste, falsifient des documents du KPU, créent des bases de données de militants, avec l’aide d’extrémistes manipulés qui détruisent les immeubles et propriétés, empêchent toute campagne auprès des électeurs, tout en organisant des attaques physiques et des pressions morales contre les membres du parlement ukrainien et responsables de comités régionaux du parti.
Aujourd’hui, tout le monde sait que le Ministère de la Justice d’Ukraine attend les contributions des services secrets, et va demander à la Cour suprême d’Ukraine l’interdiction du Parti communiste d’Ukraine.
Des hauts responsables ukrainiens sont responsables de ces activités. Parmi eux, le Chef du Conseil de défense et de sécurité nationales, Andrei Parubiy, le responsable des services de sécurité d’Ukraine, Valentin Nalyvaychenko, le président du parlement, Alexander Turchinov etc.
On en vient désormais à un traitement extrêmement dur réservé à tous les communistes ukrainiens, qui sont la seule force politique qui a toujours défendu une politique dans les intérêts des gens du peuple.
Le parti communiste d’Ukraine représente désormais une véritable menace pour le gouvernement actuel, au vu de son intégrité et de son unité. Le Parti communiste d’Ukraine représente un lien pour des millions de gens mécontents des actions des autorités et leurs alliés : les forces ultra-radicales.
En usant de la violence contre la force politique d’opposition, le gouvernement actuel persiste dans sa politique anti-populaire, anti-étatique et diviseuse, celle du « deux poids, deux mesures », sous le couvert de la lutte pour des valeurs « européennes » qu’il contredit dans sa pratique, transformant l’Ukraine en un pays doté d’un gouvernement fasciste.
En nous accusant d’être des forces déloyales et en nous demandant de renoncer à nos croyances, le gouvernement d’Ukraine prouve qu’en Ukraine il n’existe plus de démocratie, de liberté d’expression, d’État de droit.
Cependant, la conséquence, c’est que le peuple d’Ukraine ne peut pas atteindre son idéal de paix et de tranquillité. En attisant les haines et la xénophobie, le gouvernement ukrainien actuel ne fait qu’alimenter le conflit social en Ukraine et créer les conditions d’une guerre civile.
Nous en appelons à vous, chers camarades, pour que vous exprimiez votre solidarité avec les 120.000 communistes ukrainiens, formiez un front uni pour condamner les actions cohérentes des autorités ukrainiennes visant à interdire le Parti communiste d’Ukraine.

Aucun commentaire: