vendredi 24 janvier 2014

UN ARTICLE FRANÇAIS HORS DES SENTIERS BATTUS



UN ARTICLE FRANÇAIS HORS DES SENTIERS BATTUS

Chut ! Manifestants d’extrême droite à Kiev
« Rien dans Mediapart (qui admet tout de même que les manifestants se sont « radicalisés »). Rien dans Le Monde. Rien dans la chronique de Bernard Guetta sur France Inter, toujours dans l’admiration pour le « courage inouï » de manifestants jamais désignés autrement que « pro-européens ». »


Le parti Svoboda (Liberté) a déclaré qu’il crée des points de mobilisation à travers l'Ukraine et exhorte les citoyens à joindre des unités d'autodéfense.
« En raison du fait que le régime d’Ianoukovitch a recouru à la violence armée contre des manifestants pacifiques, on encourage les Ukrainiens de s’adresser aux points de mobilisation, de joindre des unités d'autodéfense et d’aller à la capitale pour défendre leurs droits constitutionnels », a indiqué le site du parti.


NB de JM Chauvier

Il est notoire que le parti SVOBODA détient des armes à feu. On les voit apparaître, du reste, à chacune de leurs célébrations de la Division Waffen SS Galitchina (Galizien) en avril-mai dans leur région de Galicie.

Autre précision : les principales bases électorales de SVOBODA, est-ce un pur hasard, se trouvent là où eurent lieu, l’été 1941, les principaux premiers pogromes de Juifs perpétrés par les nationaux-fascistes ukrainiens, leurs combattants au sein de la Wehrmacht et des polices auxiliaires nazies avec le concours des Allemands et bientôt de leurs unités de tuerie mobiles, les EINSATZSGRUPPEN.
Les anciens se souviendront : LWOW (Lviv), STANISLAWOW (Ivano-Frankivsk) TERNOPOL (Ternopil)… C’est dans ces anciens bastions de la collaboration nazie, en Galicie, que SVOBODA est au pouvoir !

A propos des Medias et des journalistes « aveugles ».

Pourquoi la discrétion ou le silence de nos médias sur les fascistes ukrainiens en action ? Cela fait tant d’années que cela dure…
Un ami me répond : « les journalistes ignorent les faits tout simplement, ils ne  recoivent pas d’ »instructions »
Je pense en effet qu’ils n’ont pas besoin d’instructions : ils ont suffisamment bien intériorisé les interdits, les tabous, ou tout simplement les grandes options idéologiques consensuelles, les positions du gouvernement, ce qui est politiquement correct et ce qui ne l’est pas…
Ils connaissent les risques de ne pas marcher dans les rails.
Un journaliste non conforme est rapidement viré si c’est un groupe privé, ou « mis au placard » si c’est un groupe public, bon nombre en ont fait l’expérience ! Il y a des exceptions qui confirment la règle. Rares. Exemple le papier de rue 89…

« On peut se demander, me dit une amie qui suit les événements à Bruxelles sur Internet,  comment les journalistes ne « voient » pas ce que n’importe quel internaute peut découvrir sans peine même sans connaître la langue. Et puis il y a des journaux « de référence » comme « Le Monde » dont les correspondantes ancienne ou actuelle à Moscou lisent le russe. Nous ferait-on croire qu’elles ne peuvent consulter les sources locales ? »

Quant à tel ou tel reporter, c’est tellement évident qu’il est « militant » de l’opposition locale, en étroite liaison avec les groupes d’opposants que soutiennent les gouvernements et fondations occidentales ! Ainsi, plusieurs signataires d’un appel pour que l’Ukraine soit « européenne », paru ce mercredi dans « Le Monde » sous la signature d’André Glucksman, de Finkelkraut, Alain Besançon, Galia Ackerman , Alain Guillemolles etc…Toutes ces personnes sont de longue date très, très engagées et très partiales.

Il s’agit bien de « médias en uniforme », comme à chaque campagne politique, à chaque guerre menées au nom des « valeurs occidentales ».
Pourquoi devrait-on encore s’en étonner…ou nier l’évidence ?
Que de naïveté…réelle, ou feinte !

Aucun commentaire: