jeudi 12 décembre 2013

Les chrétiens de Syrie vont prendre les armes!



Syrie
Les chrétiens de Syrie vont prendre les armes!
«Tout jeune chrétien capable de porter les armes pour défendre la Syrie, les églises et les couvents qui font l’objet de destruction par les mains de groupuscules armés», a lancé l’évêque Lucas AL-KHOURY, l’adjoint patriarcal du Patriarche d’Antioche et de l’Orient pour les Grecs orthodoxes dans un appel qui est le premier du genre depuis l’éclatement de la crise syrienne.
Selon lui, les jeunes insistent pour agir à faire face aux agressions méthodiques infligées aux régions chrétiennes et qui ont d’après lui pour but d’effacer l’identité culturelle et historique des Chrétiens.
«Nous n’allons pas rester les bras croisés et nous ne sommes pas non plus un souffre-douleur. Nous avons beaucoup de jeunes qui nous ont demandé d’agir. Nous attendons les prescriptions du patriarcat, nous allons attendre deux jours pas plus pour entamer notre action.... Nous étions un peuple de prière et de paix, mais avec des gens pareils, ni la prière ni la paix n’y font rien», a-t-il ajouté pour le site al-Zamane (Le temps)».
«Les Chrétiens ne quitteront la Syrie que de leur plein gré, ils sont attachés à leur terre...Le Christianisme et l’Islam cohabitent ensemble depuis 1600 ans», a-t-il ajouté, demandant aux organisations humanitaires internationales de faire pression sur les pays qui arment et envoient les miliciens.
Selon lui, les miliciens veulent vider la Syrie non seulement des Chrétiens mais de tous les gens, et veulent «tuer les gens qui ne les soutiennent pas». Révélant que plus de 40 églises et lieux de culte chrétiens ont été détruits et saccagés à travers toute la Syrie, l’évêque Lucas a accusé les organisations internationales d’être de mèche dans la conspiration contre la Syrie: «Qu’a donc fait l’organisation des Nations Unies pour la Syrie? Qu’elle s’efforce de faire cesser le flux des armes en Syrie et fasse pression sur les pays qui soutiennent les miliciens et les poussent au combat», s’est-il interrogé faisant allusion à l’Arabie saoudite en particulier.
L'évêque a également douté du témoignage diffusé par quelques-unes des 12 nones enlevées du couvent de Mar Takla à Maaloula, sur la chaine de télévision qatarie al-Jazeera, estimant qu’elles ont été contraintes à tenir ces propos.
«Nous sommes très très satisfaites»
Dans une brève vidéo diffusée vendredi, ces religieuses du monastère grec-orthodoxe ont assuré être sorties de leur plein gré de leur couvent, en répondant aux questions d'un homme qu'on ne voit pas. Certaines baissent la tête au passage de la caméra.
«Un groupe nous a amenées ici et nous a protégées, et nous sommes très très satisfaites d'eux», déclare l'une des religieuses.
Une autre explique qu'elles sont installées dans «une très très belle villa»!
L’enlèvement des religieuses de leur couvent a été signalé lundi, quand des rebelles du Front al-Nosra ont pris le contrôle de cette ville chrétienne et y ont saccagé les églises.
Mardi, des responsables religieux avaient annoncé que les 12 religieuses, accompagnées de trois domestiques, se trouvaient à Yabroud, une localité au nord-est de Maaloula, près de la frontière libanaise. Sur la vidéo, l'une des sœurs parle de 13 religieuses et trois «civils». Des sources assurent qu'elles ont été enlevées par la milice d'al-Qaïda du front al-Nosra.

Aucun commentaire: