samedi 21 décembre 2013

De Florange à Carhaix, en passant par Quimper et Lampaul-Guimiliau. Les conditions de l’unité d’action peuvent exister …

De Florange à Carhaix,
en passant par Quimper et Lampaul-Guimiliau.
Les conditions de l’unité d’action peuvent exister …
En finir avec la conjuration des égos
Alors, Mélanch’ et Lolo cessez vos querelles à deux balles qui ne font que
renforcer vos images d’apparatchiks alimentaires !
Et vous dirigeants de la CGT et de la FSU, cessez
de vous pavaner, cessez vos ambiguïtés vis-à-vis de
l’Élysée, de Matignon et Sol-fait-rhino …
( je sais : « c’est rosse ! »)
Ouvrez la fenêtre, camarades !
Et surtout prenez clairement position vis à vis de
la palette de couleurs dé-composées qui agrémentent les gradins de
Strasbourg.
Ne plus mettre de l’eau dans son vin
Nous savions tous depuis 1914, qu’en mettant de l’eau dans notre vin, nous
le faisions virer au rose. Mais depuis 89, l’orange (des marchands) est devenu
Carhai(x)ment « tendance » dans les cocktails mondains.
Les avertissements répétés de
nombreux « lanceurs d’alerte »,
n’ont pas évité un large
développement de conduites
addictives à ce type de calmant,
dans le milieu des apparatchiks
alimentaires de tout poil.
Les effets pervers de l’agent orange
Bien qu’entraînant généralement des effets secondaires pervers comme
l’apathie et l’abstentionnisme, l’ « agent Orange » reste sans effet sur la
prévalence inquiétante du suicide au sein de la
« Cohorte des 99% » échantillon considéré par
les experts, comme très représentatif de la
population Française.
Exploitant du brevet pour la France, CFDT-SA
connaît depuis quelques années, comme
plusieurs de ses concurrents, un tassement de
son chiffre d’affaires. Elle a même du faire face
récemment à la vindicte de certains clients
déçus par ses produits.
Derrières les façades de marbre et de verre
fumé aux accents neo-mussoliniens, « style
genre » Bunker Palace Hôtel , parsemées sur les
pentes de Belleville et des Buttes Chaumont …
leur Service de Com, « F3C » s’est lancé dans
une n-ième redéfinition du packaging.
L’orange c’est du rouge
infiltré par les jaunes.
Dès qu’il ne reste plus de rouge,
le jaune passe au kaki et vire
rapidement au vert de gris.
Le nouveau logo 2012
2 / 3
Une grande campagne d’affichage est en préparation en totale synergie avec
les initiatives gouvernementales actuelles, et grâce au concours de l’Union
Européenne.
CFDT-SA est une des nombreuses filiales du groupe « Nouvelle Gauche(*) ».
À la faveur de l’embellie des années quatre-vingt, ce groupe avait réussi une
belle percée sur le marché, obtenant, entre autres, l’adjudication du chantier
de démantèlement de la Sécurité Sociale, au détriment d’une marque plus
ancienne(**).
La politique des « grands travaux de détricotage » fut poursuivie par les
successeurs multicolores du Dormeur de J’arnaque. CFDT-SA obtint
naturellement une part essentielle des nouvelles affaires : Le marché de
l’Accord National Interprofessionnel, d’abord, et surtout le « grand chantier
des retraites ».
Aujourd’hui ces trois opérations tournent à plein régime. La charge est telle,
que le groupe « Nouvelle gauche » a du la partager, en alternance, avec son
concurrent « Nouvelle droite » … Au grand bonheur de leurs actionnaires
communs.
3 / 3
Son ancienne DG(***), développe depuis 10 ans une autre filiale du groupe,
l’agence VIGEO très active sur le marché de l’évaluation sociale et
environnementale des entreprises.
Nul doute que la mission de « Promotion et valorisation de l’entrepreneuriat
responsable(****)», que vient de lui confier la ministre Flore Pellerin,
confortera l’économie de ce groupe, fleuron du dispositif d’enfumage de la
finance française.
Nota :
(*) Né en 1968 à Charletty …
(**) F.O., issue du rachat d’une partie des effectifs de la CGT par la SFIO avec la
participation financière d’un consortium américano européen
(***) Nicole Notat ( « NN » pour les intimes ), née en 1947 à Châtrices dans la Marne (ça ne
s’invente pas !),
(****) On notera la redondance : dans les « salons du siècle » où se retrouvent si souvent
Flore, Nicole, et les autres …, on s’accorde généralement pour considérer que l’idée
même de responsabilité échappe complètement à l’esprit étroit du salarié moyen.

Aucun commentaire: