vendredi 6 mars 2009

Suivre l'exemple de la guadeloupe

Pôle de Renaissance Communiste de France
www.prcf.fr




Communiqué de la commission luttes et syndicalisme







Suivre l'exemple de la Guadeloupe !




Le PRCF salue chaleureusement les classes populaires et laborieuses de Guadeloupe et le LKP qui, par leur grève générale historique, ont réussi à arracher d'importantes avancées sociales vitales pour le peuple mais aussi à enfoncer un coin dans le post-esclavagisme néo-colonial qui règne en Guadeloupe et dans l'ensemble des DOM, entretenu par tous les gouvernements successifs depuis des décennies, même si le pouvoir actuel feint de découvrir cette situation inique. Le PRCF partage pleinement la stratégie gagnante du LKP de construire l'alliance dans la lutte des « ouvriers, paysans, artisans, retraités, chômeurs, entrepreneurs, jeunes» contre le grand patronat.




Face à ce grand patronat local héritier des familles esclavagistes et au gouvernement, qui continuent à multiplier les provocations, nul doute que seule la pression populaire permettra l'application complète de ces accords, et notamment l'accord « Jacques Bino » prévoyant une augmentation de salaires de 200 euros.




Mais cette victoire est un formidable encouragement pour la lutte des travailleurs de Martinique, en grève générale depuis déjà de longues semaines, comme pour les travailleurs de la Réunion qui entament la leur le 10 mars.




Cette victoire est aussi un exemple pour tous les travailleurs français, dont les luttes se multiplient depuis des mois contre la casse sociale et démocratique imposée par le gouvernement, le MEDEF et l'UE du capital et contre la crise générale qui vient d'éclater et que tous les serviteurs du capital entendent faire payer aux travailleurs en sacrifiant toujours plus leurs emplois, leurs salaires, leurs services publics (à commencer par l'Education Nationale et l'Hôpital), leur Sécu, leurs retraites...




Alors que la grève générale dans l'Université ne faiblit pas, alors que les luttes montent à l'Hôpital contre la loi Bachelot de casse de la santé publique, alors que les occupations d'usines se multiplient contre les suppressions d'emplois, alors que le capitalisme mène les travailleurs à la ruine pendant que les gros actionnaires du CAC 40 se partagent des centaines de milliards de dividendes et d'aides gouvernementales et européennes, c'est en suivant l'exemple guadeloupéen d'une « alliance contre la domination d'une caste sur le plus grand nombre » et d'un front « tous ensemble et en même temps » d'une ampleur historique que nous pourrons battre Sarko-MEDEF et l’UE, de plus en plus rejetés par notre peuple.




Salariés privé/public, jeunesse étudiante et lycéenne, chômeurs, retraités, petits paysans et petits entrepreneurs étranglés par Sarko-Medef et par l'UE, on peut gagner si on s’y met tous avec détermination. Le 19 mars et après, comme en Guadeloupe : « Liyannaj kont Pwofitasyon » sur TOUT LE TERRITOIRE NATIONAL !



Le 6 mars 2009

Aucun commentaire: