jeudi 4 décembre 2008

victoire au bout de la lutte

De : Benoit Foucambert



Le 4 décembre 2008

Bravo aux salariés de la CAT (compagnie d'affrètement et de transports) de l'agence de DOUAI (employant 60 salariés) d'un groupe d'environ 1200 salariés en France totalement lié à l'activité Renault.



A l'annonce d'un plan de licenciement de 15 d'entre eux (25% du personnel), ils ont décidé de se mettre en grève avec piquet de grève bloquant la sortie de camions du site (60 par jour, minimum avec 10 véhicules par voyage).




Leur détermination a payée : gel de la procédure de licenciement, avec l'assurance que le site de Douai ne connaîtra aucun licenciement sec ; paiement des semaines de chômage liées à la fermeture de l'usine Renault de Douai à hauteur de 80% du salaire net (prévu par la loi à 50%) ; tenue d'une réunion interne sur les déplorables conditions de travail et de management ; l'étalement du retrait des deux jours de grève sur 6 mois, régularisation des compteurs-temps négatifs de l'ensemble des salariés au même tarif que le chômage technique.




Preuve est encore fait que la volonté de lutte des salariés est réelle et que la victoire est au bout des grèves aujourd'hui à CAT Douai comme la semaine dernière à Faurécia Somain.




A Douai, nous n'attendrons pas janvier comme le préconisent les tenants du syndicalisme rassemblé autour de la CFDT pour appeler à la lutte. A nous de réussir notre manifestation du 18 décembre prochain.



TOUS ENSEMBLE, LE FRONT SYNDICAL AVANCE ET GAGNE !

Un grand merci au syndicat CGT Renault Douai et tous ses militants de classe qui ont apporté un soutien politique, moral et aussi pratique (repas chauds aux grévistes et mise à disposition des moyens syndicaux). Ils ont su démontrer ce que les mots solidarité et « Tous Ensemble » veulent dire.



Jacques Leclercq, secrétaire général des syndicats CGT du Douaisis.

Aucun commentaire: