mercredi 17 décembre 2008

déclaration de la gauche communiste

De : Gauche communiste du Pcf
,
Sujet : 34e congrès : une déclaration de la Gauche communiste


Le 34ème Congrès du PCF n’aura pas permis de réelle évolution du texte de la base commune. Les interventions dénotaient parfois d'une déconnexion complète avec les enjeux du moment. La crise du système capitaliste, les attaques contre les acquis sociaux, le démantèlement des services publics, le rôle destructeur de l’Union européenne, la situation internationale... autant de thèmes qui n’ont été traités que de manière superficielle, sans jamais déboucher sur des propositions d’actions ambitieuses.

Au dernier jour du congrès, malgré les discussions menées dans la « commission des candidatures », Marie Georges Buffet et l'équipe dirigeante du PCF ont refusé la constitution d’une liste commune, construite sur une base claire, pour la nouvelle direction du Parti. En rejetant les diverses sensibilités dans la dissidence, elle a voulu conduire la majorité des délégués à faire bloc et ainsi éliminer l’opposition dans le Conseil national du PCF.

Quatre listes ont donc été soumises au vote des délégués au congrès :
-la liste homogène de l'équipe sortante, où élus et permanents constituent l’écrasante majorité
-une liste conduite par Marie-Pierre Vieu regroupant des communistes « unitaires » et des « huistes », qui prônent le dépassement de la forme parti
-une liste conduite par Nicolas Marchand, qui contestait d’avoir été écarté avec d’autres membres de sa sensibilité, du Conseil national malgré leur soutien à la base commune et au texte final du congrès.
-une liste conduite par André Gérin à laquelle participait la Gauche communiste, issue des délégués au congrès signataires du texte 3 « Faire vivre et développer le PCF, une exigence de notre temps » qui avait recueilli 25% des suffrages des militants lors du choix de la base commune en octobre

Les résultats du vote des congressistes donnent :
-554 voix, soit 67,72 % et 178 élus à la liste conduite par Marie Georges Buffet
-134 voix, soit 16,38 % et 29 élus à la liste conduite par Marie-Pierre Vieu
-84 voix, soit 10,27 % et 18 élus à la liste conduite par André Gérin
-46 voix, soit 5,62 % et 10 élus à la liste conduite par Nicolas Marchand
Ce résultat est le fruit de l'épuration des délégations au congrès, qui n'étaient en rien fidèles au vote des adhérents.

Le nouveau Conseil national aura donc 235 membres. Les 40 % de militants qui s'étaient retrouvés sur des textes d'opposition à la direction sur une base marxiste (le texte 2 de la Riposte et le texte 3) seront représentés par 7,7 % des membres du CN. Curieuse conception de la démocratie et de « l'acceptation de la diversité » dans le Parti.

La Gauche communiste prend acte de l'attitude de la direction du Parti. Elle appelle à s'appuyer sur la masse des adhérents qui, quel qu'ait été leur vote, sont attachés à l'existence et au développement d'un Parti communiste révolutionnaire, visant la rupture avec le système capitaliste aujourd'hui en crise profonde. Elle appelle à ne pas quitter le PCF, à faire vivre la démocratie dans le parti, à développer l'information et l'action contre les effets de la crise dans les cellules et dans les section, et à mener une campagne offensive d'adhésions.

Ce que nous avons fait bouger depuis trois ans est le résultat du travail commun mené en commun avec les camarades des groupes, réseaux, sections et fédérations opposés à la politique menée par l'équipe dirigeante du PCF qui vient de s'auto-reconduire. La Gauche Communiste du PCF travaillera avec tous ceux et toutes celles qui veulent poursuivre cet effort , pour amplifier le travail commun qui seul peut donner une perspectives aux militants qui luttent au quotidien dans leur quartier et/ou leur entreprise.

Aucun commentaire: