vendredi 21 novembre 2008

FRONT SYNDICAL DE CLASSE

Collectif Front Syndical de Classe Nord Pas de Calais




Le Collectif régional Nord Pas-de-Calais mis en place à l’issue de l’Assemblée Générale du 27 septembre, s’est réuni à Douai ce mardi 19 novembre 2008.

Le point a été fait sur les luttes qui se sont menées dans le Douaisis suite aux attaques de la direction de l’UD Nord et de la direction confédérale de la CGT contre l’UL de Douai et la section syndicale CGT de Renault.

La situation de l’emploi, tout particulièrement dans l’automobile (y compris les équipementiers) a été analysée. Un chiffre résume la situation : 50 000 à 60 000 emplois sont menacés dans le Nord Pas-de-Calais : chômage prolongé, licenciements. Ceci dans les jours et semaines qui viennent. Il faut ajouter tout ce qui découlera de cette paupérisation accélérée (fermetures en cascade, petits commerces, services publics, etc.).

La première grande bataille va se mener autour de l’automobile. Déjà les camarades de Renault et de l’UL de Douai sont sur le pied de guerre. Une manifestation interpro est prévue sur le Douaisis le jeudi 18 décembre.

Par ailleurs, le mouvement lycéen semble démarrer.




Les décisions :

réaliser un appel clair, à faire signer massivement (tout en continuant à faire signer l’appel aux directions syndicales) exposant nos revendications sous forme d’interpellation des forces et hommes politique. L’appel intégrera des notions claires : salaire mini 1600€ net, sur l’éducation nationale et les lycéens... Il vise l’unité populaire : classe ouvrière, lycéens, étudiants, quartiers, travailleurs indépendants .... Il s’agit tout en menant les débats et luttes internes aux syndicats contre les réformistes, (préparation des Congrès...) de construire le tous ensemble et en même temps tout en renforçant l’outil syndical. Le verso de cet appel contiendra les grands axes de l’analyse de la crise aujourd’hui : la situation actuelle et les moyens de s’en sortir. Le tout à faire signer massivement dans les manifs qui viennent.

Transmettre ces propositions à l’ensemble des camarades, structures, etc. mis en place autour de l’appel aux directions syndicales.

Proposer rapidement (courant décembre ou tout début janvier) une réunion des collectifs mis en place Nord de la France.

Voir les syndicats CGT proche de nous (Arras, Lillers...)

Selon les opportunités, organiser ailleurs des rassemblements unitaires, comme à Douai, dans la région et en France.

Aucun commentaire: